Odysseal

Faut-il investir dans l’immobilier à la montagne? suivez l’avis des experts Odysseal!

Acheter à la montagne, relève souvent d’un coup de cœur qu’un investissement raisonné. Ce coup de cœur ne doit pas vous pousser à faire une mauvaise affaire, il faut cibler son investissement. Dans cet article, les conseillers en investissement d’Odysseal donnent leur avis pour vous permettre de rentabiliser votre placement.

Plusieurs types de marchés coexistent

Dans l’immobilier, il existe ce qu’on appelle la copropriété classique et la résidence de tourisme . Il s’agit d’une formule permettant d’occuper le bien quelques semaines par an et de le mettre en location le reste du temps à un exploitant unique. Ainsi, pour vous aider à investir, les promoteurs disposent d’une multitude de solutions allant de la non-occupation à six semaines réservées par an (avis d’un conseiller Odysseal). Dans ce cas, il faut s’attendre à un rendement autour de 4 %, mais qui peut baisser entre 1,5 et 2 % pour un séjour du propriétaire pendant plusieurs semaines en haute saison, nous conseille Odysseal. Si le concept est innovant et séduisant pour beaucoup, il faut faire le point sur votre la solidité financière de l’exploitant avant de procéder à la location.

Par ailleurs, rappelons que la résidence de tourisme permet de concilier plaisir et revenus, car cette dernière bénéficiait jusqu’en fin 2016 des avantages fiscaux en raison de son statut de loueur en meublé professionnel ou non professionnel.

Quelques stations cotées

Pour pouvoir acheter dans les stations les plus connues ou chères en France, il faut avoir un portefeuille bien garni, avis d’experts Odysseal. Par exemple, pour l’achat d’un appartement trois-pièces neuf à Courchevel Village, en plein centre du domaine skiable des Trois Vallées, il vous faut débourser au minimum 700 000 euros, car elle est la station la plus cotée de France. En revanche, compter 370 000 euros pour la même dimension à Chamonix, ce qui est aussi cotée mais un peu plus accessible.

Certains extraits de cet article sont tirés du site patrimoine.lesechos.fr

Odysseal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *